Actions

•  Projet
     •  Actions
•  Equipe
•  Témoignages

J’imaginerais propose à des enfants et adolescents avec autisme ou autres troubles envahissants du développement de participer le samedi à des activités artistiques, culturelles et sportives en Ile-de-France.

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

LES ACTIONS MENÉES PAR « J’IMAGINERAIS »

Ses intervenants
Les rencontres régulières avec les institutions et acteurs culturels permettent d’établir une relation pérenne et d’instaurer un éventuel partenariat. Le lieu “Mains d’Oeuvres” par exemple, participe au projet de J’imaginerais en invitant ses artistes désireux de rencontrer les jeunes à proposer des ateliers. La Maison des Métallos ou encore la Gaîté Lyrique sont également investis dans l’association et lui permettent ainsi de rencontrer des artistes, de participer à des expositions sur place et de faire vivre son réseau.

Les intervenants, artistes ou artisans, sont avant tout des personnes curieuses de la rencontre avec ces jeunes, sans pour autant être spécialisées dans le handicap en général. Les animateurs servent alors de vecteur entre les jeunes et les intervenants et assurent le bon déroulement de l’atelier.
Parmi les intervenants ayant déjà participé aux ateliers de J’imaginerais des danseurs de hip hop, comédiens, compositeurs, photographes, artistes de cirque, couturiers, etc. L’association est en permanence à la recherche de nouveaux intervenants.

Ses temps de vie en groupe
Les jeunes sont impliqués dans la vie du collectif : préparer le temps du repas par exemple fait partie des moments de vie importants pour la socialisation et le gain en autonomie. Lorsque les repas sont pris à l’extérieur, l’intégration dans le quotidien et dans le rythme de la ville permet la rencontre si recherchée entre les enfants et le reste du monde.
Le matin et le soir, l’équipe rencontre les familles et partage avec elles un temps d’échange
informel qui profite considérablement à la démarche globale des uns et des autres. Les rencontres interfamiliales permettent quant à elles un effet très positif sur le cercle familial : les parents s’entraident sur des questions pragmatiques et voient également les capacités parfois insoupçonnées d’expression, d’intégration et d’autonomie de leurs enfants.